Accueil » Actus de Coop&bât » Témoignage d’entrepreneur : Bruno Niveleau

Témoignage d’entrepreneur : Bruno Niveleau

Arrivé à Coop&Bât en 2012, Bruno Niveleau, frigoriste, revient sur son parcours entrepreneurial qui l’a mené jusqu’au sociétariat.

Bruno Niveleau - frigoriste climaticien

crédits : Gilles Massicard

– Quel est ton parcours ?

Diplômé électricien à l’ère du Minitel, j’ai fait du dépannage électronique avant de passer à la pose de parabole puis, suite à une formation interne, à la pose de climatisation.

– Pourquoi avoir décidé de lancer ton entreprise ?

En 2012, suite au dépôt de bilan de l’entreprise qui m’employait, impossible de trouver un nouvel emploi stable et bien payé. L’AFEC, qui me suivait alors, m’a parlé de la coopérative. C’est en discutant avec l’équipe de Coop&Bât que j’ai décidé de lancer ma propre activité avec un ancien collègue et ami, Eric Perez.

– Qu’est-ce qui t’as motivé à intégrer la coopérative?

Clairement, mon âge. A 42 ans, je ne souhaitais pas renoncer au statut de salarié et passer au RSI. De plus n’ayant aucune formation de gestion, je voulais pouvoir continuer à faire mon métier sans avoir à trop me soucier de la partie administrative.

– Peux-tu me rappeler quelles sont tes activités?

Nous avons lancé Pac Elec Energie avec Eric. Notre activité principale consistait à poser et installer des climatisations et des pompes à chaleur en sous-traitance pour des distributeurs et des professionnels. Nous avons mis un an à constituer un fichier clients solide, grâce au bouche à oreille mais surtout à beaucoup de démarchage.

Au bout d’un an, Eric a été emporté par un AVC. Seul, je ne pouvais plus continuer l’activité de pose. Je me suis donc réorienté sur le raccordement, la mise en service et les réglages en sous-traitance de plombiers et pour le compte de pavillonneurs. En effet, une loi passée à ce moment-là leur interdit désormais de pratiquer ces actions eux-mêmes. Cette activité représente 80 % de mon chiffre d’affaire actuel.

– Comment se passe le développement de ton activité?

Mon activité s’est bien développée. Mon chiffre d’affaire est à son paroxysme car mon emploi du temps est rempli au maximum et mes tarifs sont cloisonnés par cette même loi qui me permet d’avoir le marché. Ma difficulté actuelle est plutôt d’arriver à maintenir ma disponibilité sans laquelle je serai vite remplacé.

En revanche, j’anticipe déjà sur un changement de norme qui aura lieu dans 3 ou 4 ans et qui fera disparaître 80 % de mon activité actuelle. Ainsi, j’ai proposé à Gérard Degorce, un ami rencontré dans le cadre du travail, d’intégrer la coopérative. Commercial pendant des années, il a choisi de se reconvertir pour finir sa carrière dans un métier « technique ». Il propose, entre autres, la pose de climatisations. Ainsi, dans l’idéal, au bout de 3 ou 4 ans, mon activité consistera à faire l’entretien de ce parc de climatisations déjà installées.

– Pourquoi as-tu fait le choix de devenir sociétaire et quel futur imagines-tu pour Coop&Bât ?

Je souhaite rester à la coopérative, si possible jusqu’à la retraite. Devenir sociétaire était donc obligatoire ! Surtout, je partage vraiment cette vision d’une entreprise coopérative, où les différents entrepreneurs travaillent main dans la main. Par manque de temps on ne peut pas dire que j’ai été très présent sur le collectif, mais j’espère pouvoir l’être plus à l’avenir et participer au renforcement de notre coopérative.

Rubrique : Actus de Coop&bât et Mots-clés : , , , .
COOP&BâT : SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D'ACTIVITÉS ET D'EMPLOI
close
Facebook Icon