Accueil » Actus de Coop&bât » Paille et collectif : un chantier participatif

Paille et collectif : un chantier participatif

La construction d’une maison individuelle en Dordogne n’a, a priori, rien d’extra-ordinaire. Lorsque ce chantier est à la fois éco-construit et participatif il vaut le détour!

Philippe PETRAU, charpentier bois à Coop&Bât, accompagné d’un second charpentier extérieur à la coopérative et d’un architecte de Cenon ont répondu ensemble à un projet innovant, mais assuré par des techniques constructives conventionnelles, et… ancestrales : la construction d’une maison individuelle en bois et paille à Chancelade en Dordogne.

Les initiateurs du projet ont fait essentiellement appel à des ressources locales et à des techniques d’éco-construction. Grâce à ces matériaux naturels et renouvelables, ils ont fait le choix d’allier bien-être du futur habitant, performance énergétique et qualité sanitaire de l’habitat.

Afin d’améliorer le rendement du travail sur le chantier ils ont pensé et fabriqué une machine originale et personnalisée permettant de tailler les bottes de paille aux dimensions de l’ossature en bois. Ils ont ainsi gagné une semaine sur la mise en œuvre.

Le choix de rendre ce chantier participatif a aussi permis d’en faire un chantier « école ». Plusieurs autres entrepreneurs de Coop&Bât : Henri Dezileaux,  Jonathan Gandubert, Manuel Bardoux, Pierre champier et Frédéric Rabiller ont ainsi rejoint cette aventure dans le cadre d’une formation  » construction paille  et enduit terre » financée par Constructis.  Une formatrice extérieure à la coopérative a été appelée afin d’apporter son expertise en construction à base de paille, bois, terre, etc.

Ce chantier est exemplaire tant sur le plan écologique environnemental que sur le plan collaboratif, car il a réuni des membres de Coop&Bât mais également des professionnels extérieur à la coopérative. Il est à l’image de ce que la coopérative souhaiterai développer plus régulièrement dans les années à venir.


FOCUS PHILIPPE PETRAU :

Philippe PETRAU, charpentier bois, nous a fait part de ses projets futurs : il travaille sur la réalisation d’un nouveau projet rassemblant trois critères importants :

  •  Une construction économique, locale et performante au niveau énergétique,
  •  La biologie de l’habitant : en respectant sa santé ainsi que son confort psychologique,
  •  L’impact géobiologique sur l’environnement de la construction.

A l’heure actuelle, le dépôt de permis est en cours.

Philippe PETRAU a également participé à la semaine du développement durable à l’écopole de Vélines du 30 mai au 2 juin 2017, où il a tenu une conférence en Biologie de L’Habitat.


FOCUS MATÉRIAU PAILLE :

Contrairement à la mauvaise réputation taillée par la fable des trois petits cochons, la paille est un très bon matériau : naturel, renouvelable, recyclable, biodégradable, isolant… que même un grand méchant loup ne pourrais détruire en soufflant dessus ! La paille est dotée d’un bon pouvoir isolant (résistance thermique minimale de 6m²K/W) et compatible avec le principe de bio-thermie. Les bottes de pailles sont insérées à l’intérieur d’une structure en bois en lieu et place d’un isolant classique. Un enduit terre vient finaliser le mur intérieur tout en conservant la respirabilité de l’ensemble.

La paille, utilisée comme remplissage isolant et support d’enduit n’est pas réservée à la construction de maisons individuelles et trouve sa place dans de nombreux projets de bâtiments publics, d’habitations collectives, etc. Elle est une technique constructive conventionnelle, encadrée par des règles professionnelles, structurées comme un DTU, et réalisées par des professionnels compétents appartenant au RFCP (Réseau Français de la Construction en Paille).

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_en_paille

 

Rubrique : Actus de Coop&bât.
COOP&BâT : SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D'ACTIVITÉS ET D'EMPLOI
close
Facebook Icon