Accueil » Actus de Coop&bât » Interview d’entrepreneur : Thomas BATTHELIER

Interview d’entrepreneur : Thomas BATTHELIER

Bathellier ThomasQuel est ton parcours ?

Mon parcours est atypique : après une formation d’ingénieur en biologie dans la région Parisienne, j’ai étudié les techniques commerciales dans la vente de matériel scientifique. Arrivé à 30 ans, j’ai ressenti un certain ras-le-bol et j’ai choisi de me reconvertir dans la menuiserie. J’ai concrétisé cette reconversion par un CAP menuiserie agenceur à l’AFPA de Strasbourg en 2008.

Je suis alors arrivé dans le Périgord où j’étais salarié d’une entreprise de menuiserie. En parallèle je rénovais ma maison. Au bout de deux ans, j’ai souhaité devenir mon propre patron. J’ai donc fait quelques chantiers avec une couveuse situé en Dordogne. Je suis partie vivre à Bourg-en-Bresse où je suis devenu membre d’une CAE : Cabestan à Grenoble. J’y suis resté pendant 1 an et demi et si mon activité n’a pas décollée, j’avais eu le temps en revanche de m’équiper. Je suis retourné à Périgueux où j’ai découvert Coop&Bât en octobre 2015. Je suis le deuxième entrepreneur rattaché à l’antenne périgoudine de la coopérative. Je me suis donc associé avec le premier et désormais nous travaillons ensemble sur la plupart de nos chantiers.

En quoi consiste ton activité ?


Je travaille sur tout ce qui concerne les questions d’agencement, l’optimisation des volumes, les cloisons sèches… Je crée également des rangements de A à Z à base de matériel brut, je fais aussi de la pose de parquet massif. J’aime tout particulièrement travailler avec le châtaignier, une essence locale.

Qu’est ce que t’as apporté Coop&Bât ?

Coop&Bât m’a été d’une vraie aide, les membres de l’équipe nous apportent énormément, nous sommes autonomes mais pas seuls. La coopérative nous permet de faire ce que nous ne pouvons pas accomplir dans notre coin. Ils nous permettent également de faire des économies. Je suis passé salarié depuis juin 2016 et je suis à 100h/mensuelle. Mon chiffre d’affaire n’est pas encore très élevé mais j’aime ce que je fais.

Que souhaites-tu pour plus tard ?

J’aimerai développer mes contrats avec les agences immobilières, les syndicats, j’aimerai aussi développer ma présence dans les pages jaunes et également créer mon site internet. Au niveau de la coopérative je souhaiterai devenir sociétaire dans les années à venir.

Des conseils, des astuces pour les (futurs) entrepreneurs ?

De mon expérience ce qui est important c’est la communication et tout particulièrement les cartes de visite. Il faut qu’elles soient sympas comme ça on a plus de chance que le client se souvienne de nous. Et je pense qu’avoir un site internet aussi ça rassure.

Rubrique : Actus de Coop&bât.
COOP&BâT : SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D'ACTIVITÉS ET D'EMPLOI
close
Facebook Icon